L'actualité en débat

Le football : les lois d’un jeu, Laurent Vallée,Dalloz, 2010

Laurent Vallée, Le football : les lois d’un jeu, Dalloz, 2010

Quand un juriste rencontre un non-juriste, qu’est-ce qu’ils se racontent ? des histoires de football, bien sûr, puisque tout le monde a été, est ou sera passionné par ce sport.

Laurent Vallée est juriste et maître des requêtes au Conseil d’Etat. Mais qu’on ne s’attende pas à un exposé théorique : son petit livre, qui se glisse dans toutes les poches pour trois euros, est avant tout un voyage à travers la planète football, un retour sur l’histoire et sur la pratique de ce sport et une splendide collection d’anecdotes. Les filles qui souhaitent tordre le cou à certains préjugés machistes pourront même y trouver une explication convaincante des règles du hors jeu – en même temps que la démonstration de tout ce que la notion recouvre d’évolutif et d’imaginaire (elles s’en doutaient depuis longtemps).

Au fil des pages, on se demande si l’auteur n’a pas été pris d’une singulière prémonition – comme si ce mondial 2010 allait effectivement poser la question des lois du jeu, de ses règles et de ses valeurs.

Laurent Vallee est particulierement a l'aise quand il parle des grands proces du football moderne (contestations du classement, droits de diffusion) : son livre offre ainsi, sous une forme tres accessible, des informations de premiere main sur les enjeux du football contemporain.

Mais l’angle « juridique » est plus qu’une astuce de présentation : il se révèle particulièrement fécond pour raconter le football, son mélange de légalisme et d’injustices flagrantes (summa lex, summa injuria), ses règles écrites mais aussi son droit coutumier (auquel l’auteur consacre un développement particulièrement réussi), son droit international incroyablement riche (la FIFA compte plus de membres que l’ONU !), son sens du sacré et ses superstitions (ah, les signes de croix de Maradona !).

La fascination que ce « sport de voyous » exerce est liée à ce mélange de liberté et d’extrême codification, qui tient sans doute au fait que le football repose sur un interdit : celui de se servir de ses mains. N’importe qui peut jouer au football n’importe où, mais tous les footballeurs ont un sens aigu du tabou et de la loyauté.

C’est cela aussi qui fait que le football est un sport qui se transmet, pour reprendre la très belle formule de Laurent Vallée, et en tout cas un sport qui se partage.

Bref, ce petit livre est à mettre entre toutes les mains. Il se déguste en quatre-vingt-dix minutes sans compter les prolongations (il y en a inévitablement, pour relire les bons passages entre copains). Chacun y trouvera, comme l’auteur, l’occasion d’approfondir et de partager sa passion du ballon rond.

Partager l'info sur les réseaux :
  • Imprimer cet article !
  • Exporter cet article en PDF !
  • Envoyer cet article par Email !
  • Facebook
  • Blogonet
  • Fuzz
  • Twitter
  • Digg France
  • Drigg-France

Ecrire un commentaire